Ce Qui M’excite C’est La Beauté Extrême

Ce Qui M’excite C’est La Beauté Extrême

En création : sortie 25 mars 2022


L’idée…

Deux actrices – musiciennes – performeuses – circassiennes

Une chambre d’enfant

Des instruments

Des chants

Des rires

Des larmes

Et une adaptation des textes d’Angelica Liddell :

Mais comme elle ne pourrissait pas… Blanche Neige

Tout le ciel au-dessus de la terre, le syndrome de Wendy 

« Maudit soit l’homme qui se confie en l’homme » : un projet d’alphabétisation 

l’Histoire…

Ces textes dissèquent nos névroses et nos fureurs, avec panache et désespoir.

Dans cette histoire, il n’y a pas d’histoire, et il y a des tas d’histoires…

Tout part des enfants, du regard intraitable et lucide de deux petites filles sur des adultes accablants de haine et d’ennui.

Il y a la bavarde, celle qui exhibe son cerveau torturé et ses démons.
Il y a la cascadeuse, celle qui défie toutes les lois et qui brave tous les interdits

Il y a trois actes :  « la famille » ; « l’amour » ; « la mort ».

Tout simplement.

Les petites jouent dans leur chambre bordélique et colorée.

Un terrain de jeu qui, au fur et à mesure de leurs aventures, de leur logorrhées et de leurs chants, ressemble à un champ de bataille.

L’enfance s’efface… elle laisse place à ces deux femmes, aux confessions de leurs âmes damnées.

La parole est frontale, fatale, ultime.

Pas de leçons, pas de drama, pas de pitié :

«  la vie ce sont des morts qui font la course ».

Tout simplement

Conception, mise en scène et jeu Coline Barraud et Lucile Bouju
Regard extérieur Tanguy Malik Bordage
Création et régie lumière Erwan Sautereau
Collaboration musicale et technique Franck Beaumard
Collaboration scénographique Julia Barraud
Administration et production Vincent Point (Un pas de côté)
Co-production et soutien (en cours) le Jardin de Verre, le théâtre Foirail et la Région Pays de la Loire
Les commentaires sont clos.